Nos colonies

Des jardins secrets

Plus que jamais, les jardins secrets méritent d’être cultivés. A fortiori dans les centres de vacances. Il convient d’y tenir comme à la prunelle de ses yeux en rompant avec une réclame de myriade d’activités. La construction d’un être ne se limite pas à un catalogue peinturluré de clichés, de copier-coller et de… prix cassés. Apprendre à voler de ses propres ailes, c’est permettre à chacune et à chacun de découvrir un imaginaire substantiel. C’est permettre à l’hirondelle de traverser l’olivier sans se froisser les ailes. C’est faire jaillir la vie de terrains vagues et refuser le crépuscule. C’est tressaillir devant le plissement d’un infime brin d’herbe et parfumer ses yeux de jacinthes discrètes. C’est aussi palpiter devant la boule de cyprès que l’écureuil vient de dérober tout en demeurant silencieux à quelques mètres du pic-épeiche qui soulève l’écorce décatie par le poids des ans afin de précipiter dans son bec les insectes destinés à sa nichée. C’est enfin partir à la recherche, la nuit, des lucioles qui n’hésitent pas à rivaliser, dissimulées dans les touffes de trèfle, avec les étoiles. La beauté où on ne l’attend pas. Les centres de vacances, en clair, pour prendre le temps de ramasser des rêves dans son filet à papillons et repartir vers de nouvelles vitrines de l’avenir. Le Président de la F.O.L. Ardèche, Gilbert Auzias

Tous nos séjours

Pourquoi partir en colo

Réserver un séjour

Nos centres de vacances

Recevoir notre brochure