was successfully added to your cart.

Actualités

Conférence « L’école de la République et les inégalités »

Conférence de Jean-Paul Delahaye
Inspecteur général de l’éducation nationale honoraire
Vice-président délégué de la Ligue de l’enseignement
Jeudi 5 octobre 2017 à 20h30
Hôtel du département à Privas

L’école de la République et les inégalités

Dans le cadre de ses conférences-débats, le Carrefour Laïque de Privas et la Fédération des OEuvres Laïques vous invitent jeudi 5
octobre 2017 à 20h30, Hôtel du département à Privas, à la conférence « L’école de la République et les inégalités » avec Jean-Paul Delahaye, inspecteur général honoraire de l’éducation nationale, Vice-président délégué honoraire de la Ligue de l’Enseignement.

Jean-Paul Delahaye, Inspecteur général de l’Éducation nationale, groupe établissements et vie scolaire, est l’auteur d’un rapport, en mai 2015, à la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : l’école face aux situations de grande pauvreté des élèves ; quatre leviers pour une politique globale au service d’un objectif unique : la réussite des élèves. « L’école aujourd’hui n’est pas l’école de la réussite pour tous, il y a sûrement des chemins que l’on n’a pas empruntés » Vivre en situation de grande pauvreté, c’est vivre en danger humain, social et scolaire. En France, sixième puissance économique mondiale, 1,2 million d’enfants, soit un enfant sur dix, sont des enfants de familles pauvres. Conséquence de la détérioration de la situation économique, l’augmentation de la pauvreté des enfants est à la fois un fait marquant de la période récente et peu médiatisé. La situation est d’autant plus préoccupante que la France est l’un des pays dans lesquels l’origine sociale pèse le plus sur les destins scolaires. L’école a une part importante de responsabilité dans ce constat, mais l’échec scolaire de trop nombreux enfants issus de familles pauvres, et la relégation qui en résulte, sont aussi les révélateurs des problèmes de l’ensemble d’une société, la nôtre, confrontée au creusement des inégalités. Comment faire réussir tous les élèves dans un pays où sont concentrées dans certaines parties du territoire, urbaines mais aussi rurales, les populations les plus fragiles ? Les écarts de réussite scolaire associés aux origines sociales mettent en danger à la fois l’école publique française et notre République car, depuis l’origine,le destin de l’école publique et celui de la République sont liés. À ce niveau atteint par les inégalités, il devient absurde et cynique de parler d’égalité des chances, c’est à l’égalité des droits qu’il faut travailler.

Le rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire : le choix de la solidarité pour la réussite de tous » est téléchargeable sur le site http://www.education.gouv.fr