was successfully added to your cart.

Actualités

Conférence : Fidel Castro, héros des déshérités (1926/2016). Carrefour Laïque de Privas.

Affiche conférence Cuba Salim lamrani 23 02 2017-1

Le Carrefour Laïque de Privas vous invite Jeudi 23 février 2017 à l’Espace Envol à la Fédération  des Œuvres Laïques de l’Ardèche boulevard de la Chaumette à Privas, à une conférence de Salim Lamrani. Elle sera suivie d’un débat avec le conférencier.

A 18h30 : France Cuba Ardèche : présentation par Bernard Blanc, président. Projection d’un film documentaire de A Varda « Salut les Cubains » est un court-métrage français écrit et réalisé par Agnès Varda et sorti en 1963, d’après des photographies prises entre décembre 1962 et janvier 1963, soit quatre ans après la Révolution cubaine.

A 20h30 : Castro, héros des déshérités, conférence par Salim Lamrani , Docteur ès Etudes Ibériques et Latino-américaines de l’Université Paris Sorbonne-Paris IV, Salim Lamrani est Maître de conférences à l’Université de la Réunion et journaliste, spécialiste de Cuba.

En plus d’avoir conquis l’indépendance nationale tant espérée et d’avoir réalisé ainsi le rêve du héros national cubain José Marti, Fidel Castro a mis en place un système social qui est considéré par toutes les grandes institutions internationales comme étant l’exemple à suivre pour tous les pays du Tiers-Monde. En universalisant l’accès à l’éducation, à la santé, à la culture, au sport, et aux loisirs, en plaçant l’être humain au centre du projet de société, le leader de la révolution cubaine a démontré qu’il était possible d’édifier une société plus juste malgré des ressources limitées et l’état de siège économique imposé par les Etats-Unis depuis plus d’un demi-siècle. Fidel Castro, en plus d’être un réformateur social, a été un internationaliste solidaire qui a toujours tendu une main fraternelle aux peuples du Sud, notamment aux peuples de l’Afrique centrale, l’Angola, la Namibie, et l’Afrique du Sud dans leur lutte pour la liberté.

Fidel Castro, héros des déshérités

A l’occasion du 90ème anniversaire du leader historique de la Révolution cubaine, Salim Lamrani a publié un nouvel ouvrage sur Fidel Castro.
SL : Personnage controversé en Occident, Fidel Castro est plébiscité par les peuples d’Amérique latine et du Tiers-monde qui le considèrent comme un symbole de la résistance à l’oppression et un défenseur de l’aspiration des pays du Sud à l’indépendance, à la souveraineté et à l’autodétermination. Rebelle mythique entré de son vivant dans le Panthéon des grands libérateurs du continent américain, l’ancien guérillero de la Sierra Maestra a vu son prestige dépasser les frontières continentales pour devenir l’archétype de l’anti-impérialisme du XXe siècle et le vecteur d’un message universel d’émancipation. Trois facettes caractérisent le personnage de Fidel Castro. Il est tout d’abord l’architecte de la souveraineté nationale qui a réalisé le rêve de l’Apôtre et héros national José Martí d’une Cuba indépendante et a redonné sa dignité au peuple de l’île. Il est ensuite le réformateur social qui a pris fait et cause pour les humbles et les humiliés. Il est enfin l’internationaliste qui a tendu une main généreuse aux peuples nécessiteux et qui place la solidarité et l’intégration au centre de la politique étrangère de Cuba.

Pourquoi l’image de Fidel Castro est-elle si négative ?

SL : Je crois que les médias occidentaux, en raison de certaines crispations idéologiques et d’une condescendance évidente vis-à-vis des peuples du Sud, n’ont pas su saisir l’importance de la figure de Fidel Castro à Cuba, en Amérique latine et dans le Tiers Monde. Depuis José Marti, le héros national cubain, aucun autre personnage n’a symbolisé avec autant de force les aspirations du peuple cubain à la souveraineté nationale, à l’indépendance économique et à la justice sociale. De plus, Fidel Castro, tout comme Robespierre, a osé dénoncer la répartition inégale des richesses et s’en est pris à l’aristocratie des puissants en exigeant davantage de justice sociale. Il a placé l’être humain au centre du projet réformateur de la Révolution cubaine. Il est bien connu que les nantis ont toujours ressenti une grande aversion pour la plèbe et davantage encore pour ceux qui défendaient le droit des pauvres à une vie meilleure.
Extraits de l’entretien de Salim Lamrani, Revue de Cuba Si France Infos N° spécial 53 de décembre 2016, Hommage à Fidel.
Fidel Castro, héros des déshérités 272 pages. Paris, Editions Estrella, 2016 Prix : 20 €